AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Dim 20 Nov 2016 - 17:14


       
       

       

       
Siobhan & Vincenzo

       

      On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

       
Croiser Ezekiel aujourd'hui m'avait rendu nostalgique et en même temps triste. La façon dont il m'a parlé, je le mérite, je l'avoue, mais cela n'empêcher pas que a me fasse mal. Malgré ce qui pouvait penser, je l'aimais, je n'avais jamais arrêté de l'aimer pourtant ce soir, je me trouver dans un bar en buvant un mojito regardant mon téléphone sur le bar. Je le pris ensuite pour envoyais un message à un ami avec qui je savais qu'il arriverait à me changer les idées, je me décide donc à lui écrire un message " Salut Vinc , ça te dirait qu'on se voit? Je me trouve Tallboy , j'ai envie de me changer les idées et de m'amuser. Je sais que tu es le meilleur pour ça Wink j'espère à tout de suite " Je pose à nouveau mon téléphone sur le bar pour ensuite boire quelque gorgée de mon verre. En venant vivre ici, je savais les risques que je prenais, je pouvais le croiser à tous moment, et même voir ma fille. Je pense que la voir m'aurait vraiment donner une plus grosse claque déjà que rien que son regard m'avait totalement chamboulé .En le quittant, j'avoue avoir fait la plus grosse erreur de ma vie, surtout la façon dont je l'avais fait . C'était mieux pour lui et pour elle de toute façon maintenant la seule chose que je réussis assez bien est mon travail. La preuve avec tous les hommes célibataires qui se trouve dans ce bar, il fallait que j'appelle un homme marié ...

       
COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Sexualité : Hétéro
DC/TC : nop
Crédits : tumblr et bazzart

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Mer 23 Nov 2016 - 18:09



''Tant qu'on a du plaisir pourquoi ne pas en profiter?"

La luxure est ma plus grande qualité- Vincenzo Armani



[color=#cc6666]Être un voyou est parfois assez épuisant. Surtout lorsque votre demi-cellule de femme ne vous lâche pas les basket. Quand elle revient du travail, elle blablatte encore et encore. Jusqu'à ce que je devienne barjo et que je décide d'aller m'enfermé dans mon royaume de silence où elle n'a pas le droit de franchir le pas de la porte : mon bureau. Parfois, j'y reste jusqu'à ce que je l'entende aller sous la douche... ou pire, jusqu'à ce qu'elle soit couché. Au moins, ça me donne une pause. Quand on nous dit ''pour le meilleur et pour le pire'', croyez moi les mecs, c'est vraiment pour le pire! Vous n'avez même pas idée à quelle point. Aujourd'hui, j'avais décidé de lui dire que je devais me rendre à un 5 à 7h au boulot. Quelle bonne excuse! Elle a l'habitude de ce genre de choses et en profite généralement pour appeler sa mère et lui raconter combien je suis oh! combien merveilleux. C'était parfait ainsi. Tant mieux si je suis son homme idéal... elle ne se doute pas à quel point elle est berné, pauvre Meredith. Si elle savait...

J'avais reçu un message d'une jolie blonde que j'avais rencontré dans un bar il y a quelques mois. Une fille plutôt... discrète, mais tellement sexy à la fois. Je remet rarement le couvert avec les filles que je me tape, mais celle-ci fait bien les choses, il faut l'avouer, et ne s'amourache pas de moi. C'est excellent. C'est tout ce que je demande. Une bonne baise, une clope et on se quitte. Faut quand même pas que j'éveille les soupçons de la Germaine à la maison. J'avais revêtue une chemise turquoise et un jeans. Rien de plus classique. J'ai sorti la BMW et je me suis rendue à l'endroit que ma belle blonde m'avait envoyé par texto (que je m'empresse aussitôt d'effacer!) et je m'y rend.

Une fois à l'intérieur, il n'en fallut que de très peu de temps pour que je la retrouve des yeux. Elle était de dos, un verre déjà à la main. Je m'avance vers elle et me commande un gin tonic en levant l'index. Je prend place à ses côtés « Alors, on s'ennuyais de mes beaux yeux et de mon corps d'apollon?» dis je avec un sourire narquois. J'aime être aussi sexy. J'attire les regards des autres femmes et ça m'excite, il faut le dire. Si je ne fini pas la soirée avec elle, ce sera une autre et puis voilà.

Code by Sleepy

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Jeu 24 Nov 2016 - 16:25






Siobhan & Vincenzo


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

Je ne sais pas vraiment si Vincenzo aller venir je n'avais eu aucune réponse de sa part , peut être qu'il passer du temps avec ça femme .Vu le peu de respect qu'il a pour elle je ne serais pas étonner qu'il la laisse tomber pour venir me rejoindre . Je continuer à boire mon verre tranquillement lançant quelque regard au personne au tour de moi , mon regard c'était arrêter sur un garçon jouant alors de mon regard avant de sentir une personne arriver à mes coter et je l'entendis enfin je tourne mon regard vers lui ignorant à nouveau le garçon face à moi Oh j'arriverais très bien à m'en passer si je le voulais je sourie amusais avant de déposer un baiser pas très loin de ses lèvres comment vas-tu ? Tu as réussi à esquiver ta très chère femme pour me rejoindre ? Je connais très bien la réputation qu'il avait que ce qu'il cherche , c'est juste à s'amuser avec d'autre femme chose qui ne me dérange absolument pas puisque je ne cherche pas non plus à avoir plus avec ce chère monsieur Armani . Ce soir j'ai besoin de me vidé l'esprit , je pourrais très bien vidé une bouteille pour oublire quelque heur la rencontre que j'ai fais ce matin , mais je préfère me changer les idées d'une tout autre manière . Je ne connais pas ça femme , je ne pouvais donc pas m'en vouloir de m'amuser avec son mari je ne suis pas non plus une maitresse vue que nos ne somme pas ensemble .Je suis même très étonner de voir qu'il était marié ,pourquoi le faire si c'est pour ensuite la tromper pratiquement chaque nuit ?Cette femme dois vraiment avoir une confiance aveugle en lui pour penser qu'il passe chaque nuit à son bureau entrain de travailler . J'ai besoin de me détendre , je me suis dis que tu ne refuserais s'en doute pas ce genre d'invitation même si avant j'ai envie de m'amuser Je ne sais pas du tout si Vincenzo est du genre à danser ou autre . Même si ses envies passe avant tout le reste , je ne l'aurais pas fais venir ici si je voulais qu'on termine directement dans un lit hors de question que face ça dans des toilettes ou des endroit aussi merdique j'ai malgré tout du respect pour moi .




COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Sexualité : Hétéro
DC/TC : nop
Crédits : tumblr et bazzart

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Dim 27 Nov 2016 - 12:34



''Tant qu'on a du plaisir pourquoi ne pas en profiter?"

La luxure est ma plus grande qualité- Vincenzo Armani



Après m'être rapidement débarassée de ma corvée de passer la soirée avec ma femme, j'ai rapidement rejoint l'une de mes baises les plus torrides. Il va s'en dire, Sib' est une femme plutôt intéressante. Elle n'est pas aussi niaise que les autres. Elle ne m'énerve pas avec son pleurnicharge de «suis-je belle dans cette tenue» ou encore « Pourquoi tu m'aimes pas?». Non mais un moment donner, ça va... j'ai déjà une femme, moi ce que je veux, c'est une maitresse pour me satisfaire. Sans attaches. Sans promesses. Juste du sexe. Et je dois l'avouer, Sib' me donnait ça sans compter. Elle me plaisait bien. Elle a des discussions intéressantes et n'hésite pas à faire valoir son point de vue. Et ce que j'aimais encore plus chez cette nana, c'était sa façon de te remettre à ta place. Elle me parla de ma femme et je roule les yeux. En d'autres temps, j'aurais probablement eu les nerfs en boule, mais puisque je l'aime bien, je n'hésite pas à lui répondre : « Elle est bien occupé la pauvre cocotte...» je souris malicieusement... « Et disons que moi aussi je risque de l'être entre minuit et trois heures du matin...si tu vois ce que je veux dire». Je m'approche de son oreille et lui chuchotte d'une voix sensuelle: « Tu ne m'a quand même pas téléphoner pour qu'on joue aux cartes...»

Je sais, je suis un beau salaud. Je ne peux pas dire que je déteste Meredith, mais disons que je la trouve terne, ennuyante. Rien de ce qu'elle est ne me donne des frissons. Je ne dis pas que je la quitterais. Loin de là. Malgré tout, j'épprouve une certaine affection pour elle. Je ne tiens pas à lui briser le coeur forcément... en tout cas, je fais attention pour ne pas qu'elle se doute de rien. Je ne prend jamais la même fille, je change de bar, je ne prend jamais la même chambre ni le même hôtel... je paye cash et je m'arrange pour que personne ne me remarque. Bah quoi? Il ne faudrait pas que je l'humilie plus qu'elle ne saurait l'être en ce moment. Mabelle blonde me parle de se détendre et de s'amuser? J'étais tout de même assez bon pour faire tout ça. « Tu as raison... je ne refuserais ça pour rien au monde..» Après une petite pause je la regarde et hausse les épaules « Tu as pensé à quoi, ma jolie?»

Code by Sleepy
[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Dim 27 Nov 2016 - 14:32






Siobhan & Vincenzo


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

Faut dire tomber amoureux est bien difficile, je l'ai fait une fois, je n'avais pas envie que cela recommence lorsqu'on voit ce que j'avais pu faire vivre à mon ex ou bien ce que j'avais bien pu vivre lorsque j'ai pris la décision de m'enfuir, m'attacher à nouveau à un homme, c'est bien trop douleur pour mon petit cœur déjà bien fragiliser dans le passé . Lorsqueje vois Vincenzo je suis sur que tout ce qu'on fais n'ira pas plus loin . Je ne dis pas que je couche avec tout le monde non loin de là ! Je me respecte tout de même un minimum, ce que je recherche est juste de l'amusement pour me changer les idée unminimum de détente et quelqu'un qui à envie de moi j'aime me sentir désirer et envoyant l'homme arriver je me dis que même si c'est un beau cconnard si il ne me trouver pas un minimum à son gout il ne viendrait pas me rejoindre avec ça gueule d'ange des que je lui propose qu'on ce vois. Je n'ai pas envie de lui expliquer mes problèmes si je devais le faire, j'irais voir une psy donc pour le coup, je me noyer dans l'alcool accompagné de soir d'un mojito, j'avais besoin de quelque chose de plus fort tout de même ! Ce qui aller pas tarder à arriver. Tu as la femme parfaite dis-je avec un sourire ironique sur mes lèvres. Il s'était approché de moi et un léger sourire vient apparue à nouveau Hum...je ne sais pas ça nous changerais un peu Je lui fis alors un clin d'œil .

Je pourrais rester dans mon coin à me soûler accompagner d'une bouteille en me disant que Eze me laisserais une seconde chance, mais tout ça, on le vois que dans les films et je suis réaliste jamais il ne voudrait me récupérer rien que son regard sur moi lorsqu'on s'est croisé en disait long donc pourquoi me priver d'un homme comme Vincenzo pour me détendre. Après tout dans toute cette histoire , nous étions satisfait tout les deux . Lui il cherche une coucherie de plus à ajouter a sa liste et moi un moyen d'oublie cette vie de merde que j'ai. Je laisse l'une de mes mains caresser son avant bras du bout des doigts et je lui répondis en regardant ce que je faisais J'ai pensé qu'on pourrais boire quelque verre et que tu me montrerais tes talents de danseur dis-je en le regardant cette fois. Je ne sais pas du tout s'il est du genre à bouger le popotin pour s'amuser de cette façon Et puis ensuite, tu m’emmènerais dans l'une de tes chambre d'hôtel que tu vas payer bien évidement Il est beaucoup plus riche que moi et je ne pourrais pas me payer ce genre de chambre où on pourrais jouer à ce fameux jeux de carte et que je profiterais de cette suite une fois qu'il sera l'heure que tu aille rejoindre ta très chère et tendre femme J'avais dis cette phrase sérieusement avant de prendre mon verre et de boire quelque gorger avec un regard amuser . Non on ira pas chez moi personne ne pouvais venir dans mon lit , il est a moi et c'est déjà bien assez .




COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Sexualité : Hétéro
DC/TC : nop
Crédits : tumblr et bazzart

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Dim 27 Nov 2016 - 20:00



''Tant qu'on a du plaisir pourquoi ne pas en profiter?"

La luxure est ma plus grande qualité- Vincenzo Armani



«Tu as la femme parfaite» dit-elle en me souriant sarcastiquement. J'hausse les épaules. Il est vrai que Meredith n'était pas mal du tout comme femme. Elle me laissait sortir, ne posait aucune questions sur mes allées et venues ni sur mes fréquentations ou amis. Elle n'est vraiment pas jalouse et c'est tantt mieux pour elle. À la base, elle savait bien comment j'étais. C'est elle l'idiote qui a dit oui. Je commande une bière et regarde le verre de ma copine assise à côté de moi et en commande une pour elle aussi. Tant qu'à avoir du plaisir, aussi bien en avoir pour de vrai... et que serait le plaisir sans alcool. Je fini par prendre une gorgée, dès que ma bière fut devant moi. « T'as jamais si bien dit. Elle est parfaite.» J'aurais pu ajouté quelque chose de méchant, mais... je sens que ça me ferait perdre des points auprès de la blonde plantureuse assise près de moi... et il faut l'avouer, je voulais absolument prendre mon pied ce soir. Ça éviterait à ma femme de subir mon air bête. Elle était bien patiente et bien tolérante de m'endurée, une sainte femme.

Siobhan m'effleura le bras du bout des doigts. On aurait dit un papillon qui venait de s'y poser. Elle ne semblait vraiment pas dans son état normal... mais en même temps, depuis quand je m'intéressais a l'état des femmes. N'étais-je pas un salaud de première qui tire son coup et se pousse de la chambre dès que c'est fini? Pas de câlin, pas de caresses. Je suis ainsi. Cela dit, elle le savait déjà et cela lui convenait bien. Elle me parla de comment notre soirée allait se passer. Je ris un bon coup. C'est qu'elle était comique et assez divertissante celle là. ET puis, danser? Pourquoi pas. Je n'étais pas un très bon danseur, mais il faut dire que je me débrouillais pas mal. Dans les clubs, je réussissais à toutes me les farcir de cette façon. J'approche ma bouche de son oreille et murmure « Deal.» Tout simplement avant de me lever et de la prendre par la main afin de l'entraîner sur la piste de danse. Je la saisit par les hanches et me colle contre ses fesses. Je commence à bouger sensuellement en ayant ma bouche près de son oreille « J'espère que t'aimes les danses où il faut être près...» je lui mordille le lobe d'oreille et continue mon petit manège en me frottant contre elle.

Code by Sleepy
[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Lun 28 Nov 2016 - 8:37


   
   

   

   
Siobhan & Vincenzo

   

   On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

   
J'avoue que je me moquer un peu de ça femme en même temps ce n'était pas très méchant je faisais juste référence à ses multiple tromperie qu'elle ne ce douter pas . Je sais que si on venait à s'attaquer à une personne que j'apprécier sans le montrer que je me dispute toujours avec elle ou lui pour des chose totalement futile et que quelqu'un d'autre venait à la critiquer je risquer de monter sur mes grands chevaux je suis une femme assez spécial il y a que moi qui a le droit de dire du mal sur cette personne et personne d'autre! Je sourie alors amuser tout en buvant mon verre .

Je commencer à être tactile avec le jeune homme , lui caressant du bout des doigts son bras . Autant que je pouvais lui faire du rentre dedans comme la première fois qu'on c'est rencontre ou bien comme aujourd'hui être plus sensuelle et le chauffer plus subtilement pour lui montrer que le plaisir pouvais être plus intense il a trop l'habitude que des femmes lui tombe directement dans les bras ! Je lui explique le déroulement de la soirée qui apparemment accepter . Je le suivi lorsqu'il prit ma main et me dirige vers la piste de danse ou il ce colla directement à moi , mes mains glisse le long de son torse pour venir au tour de son coup frissonnant lorsqu'il me mordis le lobe de l'oreille et je fis de même en venant lui dire à l'oreille Non Il voulait jouer j'allais faire de même en ayant un peu plus d'avantage que lui . Je viens alors déposer mes lèvres sur les siennes l'embrassant tout en laissant ma langue venir titiller la sienne et j'y coupe quelque instant court en lui mordant la lèvre avant de me tourner je reste dos coller à son torse continuant à danser coller contre lui tout en bougeant mes hanches  arriver au bon niveau je pris ses mains que je laisse venir sur moi accompagnant ses gestes .


   
COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Sexualité : Hétéro
DC/TC : nop
Crédits : tumblr et bazzart

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Ven 16 Déc 2016 - 15:53



''Tant qu'on a du plaisir pourquoi ne pas en profiter?"

La luxure est ma plus grande qualité- Vincenzo Armani



Je suis un méchant, un être sans scrupule, un être égoïste qui ne pense qu'à lui et qui déteste tout ce qui à trait à la bonté et en ce qui à trait à ''aider les autres''. Ça ne fait pas parti de moi. Je suis imbu de moi même. J'irais même jusqu'à dire vicieux. J'aime prendre mon plaisir et j'aime qu'on ne me refuse rien dû à ma grande beauté et à mon charme. Cela dit, il n'en était rien avec Siobhan. Malgré tout, cette fille me faisait un effet inconcevable. Je ne dirais quand même pas que j'en suis amoureux. Loin de là. Simplement, elle était ce qui ressemblait le plus à une amie. Bon, je couche quand même avec, mais qui m'en voudrait. Belle comme l'été. Intelligente comme pas possible... et en plus elle à de la répartie. Elle ose me dire non. Et ça, je dois avouer que peu de gens ne l'ont fait avant elle. Il faut se le dire, elle est courageuse la petite. Elle m'avait appelé pour une raison bien précise, mais cela ne me dérangeait pas. Ces problèmes sont ses problèmes et nous en parlons très rarement. De toute façon, elle sait combien je déteste le monde qui s'appitoye sur leur sort... et j'imagine qu'elle sait que je me débarasserais bien rapidement de notre amitié si elle était comme ça.

Bref, nous avons commencé à danser lacivement, comme j'aime. Elle se laisse faire et s'abandonne au plaisir. Il faut dire que, contrairement à bien des hommes, j'adore danser. Oui, c'est mon côté plus ''féminin'' disons. Tout bon italien sait danser. Tout le monde sait ça! Nous dansons coller-serrer. Elle se retourne et m'embrasse. Je ne peux que lui rendre son baiser. Mes mains sont au creux de ses reins et je la serre plus fort contre moi encore. Après avoir échangé ce baiser plutôt torride, je la prend par la main et la fait tourner. « Il nous faut plus d'alcool! On se réchauffe à peine!» dis-je en riant. Je l'entraine vers le bar. « Deux tequila, double shoot s'te plait!» dis-je en interceptant le barmaid.

Code by Sleepy
[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Ven 16 Déc 2016 - 16:52


   
   

   

   
Siobhan & Vincenzo

   

  On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

   
Contrairement à d'autres fois où on avait pu se voir, j'étais moins joyeux j'espère en ça présence que tout aller changer , qu'on aller passer une bonne soirée à la manière Vincenzo . Il n'avait pas pu m'avoir comme toutes ses autres filles avec qui il pouvait coucher, je le draguer ouvertement, j'adorais jouer de mes charmes et avec lui, c'est si simple et il n'essayait de passer par plusieurs chemins. Je danser contre lui l'allument en même temps pour finir par poser mes lèvres sur les siennes. Je lui mordis légèrement avant qu'il me fasse tourner sur moi-même Je suis bien d'accord Il commande et je m'assois sur un tabouret tout en le frôlant et le regarde Je sais que tu ne te livre pas facile, mais ou a-tu appris à danser ? C'était ne question comme une autre si monsieur ne voulais pas répondre, je ne le forcerais pas, c'était simplement mon côté curieux qui faisait surface. Le barman nous ramène les shoot et j'en pris un avant de le boire cul sec en mettant ma tête en arrière et une fois bue je pose a nouveau le shoot .



   
COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Sexualité : Hétéro
DC/TC : nop
Crédits : tumblr et bazzart

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Lun 19 Déc 2016 - 22:22



''Tant qu'on a du plaisir pourquoi ne pas en profiter?"

La luxure est ma plus grande qualité- Vincenzo Armani



Après avoir danser pendant plusieurs minutes, lire ici trois chansons, j'ai décidé que la belle et moi n'avions pas assez bu. Il en fallait plus. J'aimais tout ce qui a trait au plaisir, et l'alcool en fait parti. Elle ne serait pas en reste. Plus je buvais et plus je devenais moins chiant. C'était comme ça. L'alcool avait cet effet de me rendre plutôt... jasant! En même temps, il ne faut pas trop que je me saoul. La dernière fois, j'ai fini sur le siège arrière de la voiture d'une fille complètement timbré qui a oser employer les mots «faire l'amour» pour ce qui était simplement de la baise. Vous pouvez me croire, j'ai pris mes jambes à mon cou et je me suis sauver. Après tout, quelle étrange personnage.

Là c'était tout sauf ça. J'étais avec une belle brune, plutôt intéressante à discuter qui n'avait pas peur de me remettre à ma place. Que pouvais-je demander de mieux? Si seulement ma femme était ainsi, je n'aurais pas à chercher tout ça ailleurs en baisant d'autre femmes. Je commande les shots et rapidement mon amie, si je peux l'appeler ainsi, se prend le premier. J'enfile à mon tour et en recommande deux autres. Cette fois, de la téquila. Je prend le citron dans ma main et met le sel. « Allez, fait pas ta chochotte.» lui dis-je en riant. J'Attends qu'elle soit rendu à la même étape que moi. Pas question de trinquer sans elle! Et c'était pas amusant sinon. C'est alors qu'elle me demande où j'ai appris à danser. Je ris à nouveau. Elle est vraiment marrante! Je la regarde et hausse un sourcil. «Chaque Italien qui se respecte sait danser... ma foi du bon dieu!» dis-je sur un ton mi sarcastique mi rieur. Une fois que Siobhan est rendue à la même étape que moi pour le shooter, je lève mon verre et dis : « À la tienne, ma jolie!» Je lèche le sel, mord dans le citron et bois mon verre d'une traite. « Ah! Là on commence à parler! T'as encore soif?»

Code by Sleepy
[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Mer 21 Déc 2016 - 17:19






Siobhan & Vincenzo


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

Nous étions revenu au bar pour nous commander un verre, il faisait d'ailleurs assez chaud dans cette pièce et avec le jeune homme, il n'y avait pas que la température de la pièce qui pouvait monter très vite. Je sais que d'être avec lui c'était jouer à un jeu dangereux, mais cela ne m'arrêter pas, je ne l'avais pas appelé pour rien, j'avais un but pour cette soirée, et même si ce n'est pas l'homme parfait. Je suis loin d'être la femme parfaite, après tout, j'ai bien abandonné l'homme de ma vie avec notre fille le jour de ça naissance. Comme si j'en étais une Je roule des yeux avant de boire mon verre d'une traite. Et qu'es que ce beau Italien ne sait pas faire ? Autant de faire le sens inverse de la liste, car pour ce que je sais-il tien une bonne entreprise, il sait assez bien danser, il est plutôt bon au lit même si j'avoue qu'il n'ai pas des plus tendre dans ce domaine, il y avait bien une faille dans tout ça ? Et puis qu'es qui avait bien pu le rendre comme ça aussi ? L'alcool commencé tout de même à faire son effet, je ne pouvais pas tenir éternellement, j'avais bien commencé avant qu'il arrive. Lorsqu'il lèche le sel puis prit le citron au lieu de faire de même, je profite de cet instant pour le faire sur ses lèvres et l'embrasse tout en mordillant sa lèvre avant de me remettre sur mon tabouret et bu mon verre. Ça va aller pour l'instant, j'ai déjà commencé à boire avant que tu arrives.





COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Sexualité : Hétéro
DC/TC : nop
Crédits : tumblr et bazzart

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Mer 4 Jan 2017 - 21:54



''Tant qu'on a du plaisir pourquoi ne pas en profiter?"

La luxure est ma plus grande qualité- Vincenzo Armani



« Comme si j'en étais une!» dit Siobhan avant de rouler les yeux. Je ne pu m'empêcher de rire. C'est vrai qu'elle ne l'étais pas mais après tout, tout le monde le sait et comme j'estime que ce petit bout de femme en connait beaucoup plus que bien des gens, je m'attendais à ce qu'elle le sache. J'hausse les épaules et lève le doigt pour commender un autre verre. Et puis quoi encore? Je ne suis pas là pour prendre une cuite après tout? Je n'ai du plaisir que lorsque je suis saoul, jusqu'à ne plus me rappeler quel est mon nom. Disons que ma vie n'est pas toujours rose, mais à qui pouvais-je bien m'en plaindre? Certainement pas Meredith, elle ne comprendrait pas... et encore moins les femmes avec lesquelles je couchais. Pour moi, elle servait simplement à oublier pour un moment. «Non, en effet... t'es pas trop italienne!» dis-je en riant. Lorsque mon verre arriva devant moi, je bu une gorgée histoire de me désaltéré. L'alcool commençait à faire son effet puisque j'avais les jambes légèrement molle. Vallait mieux que je reste assis pour quelques minutes histoire que ça se dissipe. Je ne voulais quand même pas qu'on me voit à moitié saoul mort. « Y'a pas grand chose que je ne sais pas faire si tu veux mon avis!» lâchais-je. Bah quoi? J'allais quand même pas me dénigrer devant elle. De quoi j'aurais l'air?

Lorsque la tournée de shooter arriva à nous, ma belle brune commença à faire son agace. Elle lecha le sel qui restait sur mes lèvres et pris son citron et bu son verre d'une traite. Elle se rassoiya sur son tabouret. Je m'approche d'elle et la prit par le cou et l'embrassa à pleine bouche. « Oh bah là... fallait m'attendre, coquine!» je ria un bon coup. L'effet de l'alcool diminua légèrement. Je bue une autre gorgée du verre que j'avais précédement commander et je me retourna vers elle « Et toi, dans quoi tu n'excelle pas?» c'est vrai que Siobhan semblait exceller elle aussi dans plusieurs domaines.

Code by Sleepy
[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Jeu 5 Jan 2017 - 7:06






Siobhan & Vincenzo


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

Ce n'était pas souvent que Vincenzo ce lâche et blague avec une nana du moins pour le peu de fois où j'ai pu le voir faire, il ne chercher jamais par quatre chemins , il allait droit au but pour avoir ce qu'il était venu chercher. On enchaîner les verre tout en discutant Y a tout de même une faille chez les beau italien ? En tout cas, l'amour ce n'était pas pour lui tout comme moi on échouer pleinement dans ce domaine ! Je mettais approcher de lui lorsqu'il avait pris le sel en bouche pour pouvoir boire son verre et je pris mon citron pour boire le mien ensuite et rapidement, je fus attiré et répondis à son baiser avec un petit sourire malicieux et me mordis ensuite la lèvre Il fallait bien que je te bouge un peu Puis il me retourne la question sur ce que je n'excelle pas, je n'aimais pas trop répondre à ce genre de question sur moi. Après tout est-ce que ça l'intéresser vraiment ? On verra plus tard pour la réponse pour le moment Je m'approche de son oreille posant mes mains sur ses cuisses et laisse mon pouce caresser exprès près de son entre-jambe tu pourrais commander une bouteille et on va terminer dans la chambre ? On pourrais rendre le jeux plus intéressant Je sais cas trop le chercher je jouer avec le feu, après tout vue la carrure qu'il avait même avec toute la bonne volonté que je voulais, je ne pourrais rien contre lui.









COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Sexualité : Hétéro
DC/TC : nop
Crédits : tumblr et bazzart

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Lun 9 Jan 2017 - 13:59



''Tant qu'on a du plaisir pourquoi ne pas en profiter?"

La luxure est ma plus grande qualité- Vincenzo Armani



« Il y a tout de même des failles chez les beaux italiens» dit Siobhan. Je ne pu m'empêcher de rire dans ma barbe. Je n'allais quand même pas lui parler de mes failles, quand même! Ce n'était pas une attitude de gagnant et tout le monde sait combien je suis un gagnant. Bon, après tout, c'est dur de perdre quand ton père te sort le derrière de la merde chaque fois où tu te mets les pieds dans les plats. Bon, faudrait quand même que j'apprenne à le faire par moi-même parce qu'il risque de se faire passer sous peu et disons que je n'avais pas envie de vivre jusqu'à seulement quarante ans. « Des failles? C'est pour les nuls ça!» dis-je en buvant une autre gorgée de mon verre. Ça allait sûrement calmer ses envies d'en savoir plus à mon sujet. Je couchais avec elle régulièrement et je l'appréciais bien, mais je n'aime pas en dire trop à mon sujet. Ça tue le mystère et ... ça fait en sorte qu'après tout le monde sait tout de moi et c'est plus facile de me faire chanter... et comme je l'ai dit plus tôt, je veux vivre plus que 40 ans.

Je lui reposa la question à mon tour, mais elle ne semblait pas trop réceptive elle non plus. Comme quoi on se ressemble plus que nous le pensions. La seule différence entre elle et moi, c'est que je fini toujours par avoir une réponse ... que ce soit par elle, ou par quelqu'un de son entourage. « Tu finiras bien par me répondre, ma jolie!» lui dis-je en la voyant s'avancer vers moi pour mettre sa main sur ma cuisse. Elle commença à me chauffé légèrement et comme je commençais à être légèrement saoul, il fallait que je me retienne pour ne pas faire trop d'imbécilité. Remarque, Sib' n'était en rien ce que l'autre débile du parking était. Elle me proposa d'aller à la chambre. Je la regarda en arquant le sourcil gauche et m'adressa à elle dans l'oreille en utilisant une voix sensuelle : «J'en connais une qui a hâte que je la possède!» je me recule et fini mon verre d'une traite. « T'as compris, une bouteille et deux coupes !» dis-je au barmaid. Il me remis la bouteille et les coupes et je paya. Je pris la belle par la taille et lui murmura à l'oreille « Tu connais le chemin!» et je lui fit un clin d'oeil. J'avais une chambre ici loué à temps plein. Bien sûr Meredith n'en savait rien puisque j'ai un compte spécial pour ce genre de dépense. Comment réussir à tout cacher... quand tu es banquier, ça aide!

Code by Sleepy
[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Membre du moisMembre du mois

Sexualité : Hétérosexuel
DC/TC : Non
Crédits : Il suffit de regarder

MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie. Dim 15 Jan 2017 - 17:09






Siobhan & Vincenzo


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé..

On en a tous monsieur Armani Je reconnaissais moi même mes faiblesses , je sais que l'amour et moi ça ne fais pas bon ménage. Il suffit de regarder, j'ai aimais qu'un seul mec et il me déteste maintenant, je l'avais perdu lui et ma fille. Et pour me consoler j'appelle le mec qui devait coucher avec toutes les filles de Torronto , qui ne fais qu'une chose trompé ça femme en permanence. Pourtant, je mourrais d'envie d'oublier mes soucis avec lui ce soir ! Crois-moi, je peux être muette comme une tombe Je hausse les sourcils. Puis je décide enfin d'agir pour le faire bouger sinon on aller rester encore un moment au bar et il n'arriverait plus à ce lever. Je ne l'avais pas appelé pour le trainer jusque la chambre, je glissai alors ma main sur ça cuisse frôlant son intimité et bien évidemment monsieur réagir ensemble J'ai juste envie de m'amuser, n'oublie pas que je ne suis pas l'une de tes groupie Je le laisse prendre la bouteille et les coupes pour qu'on monte ensuite dans la chambre. Je le laisse ouvrir avec ça clé et en rentrant, je fis craquer légèrement mon cou tout en passant une main dessus. Je me tourne vers lui est pris une coupe qu'il venait de nous servir pour en boire une gorger tout en le fixant du regard , le cherchant à nouveau en quelque sorte .


COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie.

Revenir en haut Aller en bas

Vincenzo&Siobhan ■ On dit que les rêves... que les rêves sont les souvenirs d’une autre vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Liste des quêtes ICC
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Objet(s) introuvable(s) du niveau "T'as saisi ?"
» Construire une autoroute aérienne
» xp pour panda air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toronto City :: The City :: West End :: • Tallboys - Craft Beer-