AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

AdministrateurAdministrateur

Age : 25
Sexualité : Hétéro
DC/TC : Antoine Lemay
Crédits : Bazzart et Tumblr

MessageSujet: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Sam 19 Nov 2016 - 13:43


Sarah & Emma

Quand les mots ne justifient pas les gestes


C'était un froid matin de Novembre et il pleuvait des cordes. Sarah venait de se réveiller avec une sale gueule. Son téléphone venait de sonner à 3h am. Elle en avait l'habitude, mais ce n'était pas quelque chose qu'elle affectionnait particulièrement... surtout que maintenant, elle n'avait pas le choix de répondre étant donné que les enquêteurs étaient sous sa charge. Elle répondu un peu encore perdue dans ses rêves. On lui dit qu'elle devait se rendre au centre ville. Sarah s'habilla rapidement : un jeans et un t-shirt. Elle mit son manteau north face et ses bottes. Elle eut juste le temps de prendre sa plaque et quitta son domicile.

Une fois arrivée à l'appartement, elle vit une scène horrible: une fille à moitié morte étendue dans son propre sang et un homme gisant avec une balle dans la tête et poignardée. La pauvre fille gémissait. Sarah s'en approcha et se rendit compte qu'elle était encore vivante. Elle mit de la pression sur sa blessure et lui dit « Reste avec moi.» Son équipe sortie le cadavre du mec et l'ambulance arriva juste à temps. On transporta la jeune femme à l'hopital le plus proche. Sarah n'eut pas le choix d'embarquer avec elle. Elle reviendrait plus tard pour vérifier que tout aurait été fait dans les règles de l'art par son équipe. Lorsque Sarah et l'ambulance transportant la jeune femme arrivèrent à l'hôpital, c'est la jeune médecin Cohen qui les accueillirent. « Hey...» lâcha tout simplement Sarah. Les deux femmes se connaissaient un peu puisque souvent, Sarah avait eu à faire à elle dans ce genre de situation. « On l'a trouvé gisant dans son appart' elle a perdue beaucoup de sang... » Dit Sarah en s'adressant à la jeune médecin. Les ambulanciers amenèrent la victime au bloc opératoire et la médecin quitta le hall pour se rendre elle aussi au bloc opératoire. Sarah s'assoya dans la salle d'attente. Ce genre de situation lui faisait tellement peur... toutes les fois elle avait peur que ce soit sa soeur, Beth, qui se retrouve dans cet état.
AVENGEDINCHAINS

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Féminin Sexualité : hétéro je pense
DC/TC : Hh
Crédits : Bb

MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Dim 20 Nov 2016 - 16:26

Quand les mots ne jusfitien plus les geste × ft. Emma & Sarah
Je ne fessais pas beaucoup de nuit puis de quelque temps. Je commence à trouver sa dure avec ma grossesse. Mais j'avais accepté d'une faire une. J'avais quitté ma maison. En le disant a Riley ce qui avais encore mis en colère. Il me  tasse vraiment fort dans le dos. Je partie en larme vers l'hôpital. Une fois arrive la bas, j'avais tellement de travaille que je me change vite les idées. C'est ça que j'aime de l'hôpital c'est que je n’avais pas le temps de passer à ma vie. J'étais à l'urgence en ce moment en train de faire des bandages. Quand tout à coup, j'entendis l'ambulance entre. C'est alors que je vis l'agent de policer Sarah. Je souris  et lui répondis.

Hey


J'avais appris à la connaître a force qu'on se voit ici. Je la regarde je savais qu’elle n’aime pas ce genre de situation là. J'avais la remarque dans son visage.  J'écoute ce qu'elle me dit. Je vis aussi beaucoup  de sang. Je dis une infirmière d'appelle la salle opération sur le champ.

Oh je vois...  merci  je  viendrais te voir dès que j'ai dû nouveaux
.

Je savais quelque point. C'était pour elle. Donc je lui avais dit  sa pour la rassure. Je partie vers la salle d'opération avec la jeune femme. Je fis ce qu'on avait faire. Cela pris quelque heures car on n'as sur temps complication. Je fis par sortir. La patience fut transférer à l'urgence. Elle était dans un état stable sa  blessure et correct. Je pris une bonne respiration et me rendis ou se trouvait Sarah. Je m'assis à côté d'elle mis la main sur mon ventre.

Mme McCallister je tenais vous dire qu'elle est dans un état stable et on va juste la  garde pour la nuit pour faire des tests. Si vous le souhait vous pouvez aller la voir.

A force d'être ici a rien la douleur mon dos apparut. Je souffle et inspirer. Je la regarde avec douleur. Je ne comprenais pas pourquoi ça me fessais ma là tout à coup. Je devais lui parler.

Mme McCallister puis-je vous parle quelque chose de ma privée vie.


Je la regarde et puis je regarde mon ventre en soupirant. J'avais vraiment peur pour ma santé. Je voulais plus être avec lui. Mais j'avais peur qu'il me face du mal. Je devais trouve une solution. Je sais que mon frère serais prête me garder chez lui mais j'avais peur qu'il m'attaque ou se rendre chez mon frère.

       
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
. C. Emma Cohen;
 × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

AdministrateurAdministrateur

Age : 25
Sexualité : Hétéro
DC/TC : Antoine Lemay
Crédits : Bazzart et Tumblr

MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Lun 21 Nov 2016 - 20:00


Sarah & Emma

Quand les mots ne justifient pas les gestes


''Oh je vois... merci je viendrais te voir dès que j'ai dû nouveaux.''dit la jeune médecin Cohen a Sarah. La jeune sergent-détective laissa la victime quitté pour le bloc opératoire suivit de la médecin et de ses infirmiers et infimières. Sarah commençait a avoir de plus en plus de difficulté à vivre avec ce genre de situation. Disons que le fait que sa propre soeur vivait de la violence domestique commençait à purgé Sarah et à la rendre complètement barge. Jusqu'ou pouvait-on fermer les yeux? C'est ce qu'elle se demandait en voyant ce genre de cas. La famille de la victime n'était pas consciente de tout ça? Avait-il simplement fermer les yeux? Avait-elle mentie pour protéger son bourreau? Sarah se questionnait beaucoup. Elle se doutait déjà de la réponse. Après tout, elle n'en était pas à son premier cas et ce ne serait pas le dernier non plus.

La jolie brune s'assoya sur une chaise dans la salle d'attente. Elle téléphona au poste pour leur expliquer la situation et comme quoi elle resterait plus longtemps, du moins, jusqu'à ce que la jeune femme sorte de son opération. Elle n'avait pas été en mesure de contacter la famille de la victime ni de celui qui c'était suicidé. Sarah demanda au lieutenant de le faire pour elle et raccrocha. Elle ferma les yeux et baissa la tête histoire de se faire un petit somme. Il était précisément 5h du matin, après tous ces événements. Son téléphone vibra dans la poche de son manteau qu'elle avait gardé, mais détaché. Un message de Raph' qui lui souhaitait une bonne journée et qu'il mangerait ensemble ce midi. Sarah souria et referma les yeux.

Quelques minutes après ce moment, la jeune médecin Cohen vint s'asseoir à côté de la sergent détective. Sarah ouvrit les yeux et entendit ce que la jeune femme avait a lui dire. Sarah soupira de soulagement et s'adressa à elle '' J'te remercie !'' dit elle avec un petit sourire. La jeune sergent n'avait pas à faire tout ça. Mais elle sait combien c'était important d'accueillir la famille si jamais elle arrivait. C'est alors que la médecin Cohen prit un ton de confidence. Sarah fronça les sourcils. ''Eumm... je ne sais pas jusqu'à quel point c'est privé, mais comme nous sommes collègues je te dirais que je ne peux pas exercé les fonctions de ma profession. Si c'est un conseil d'amie, je peux cela dit!'' Sarah souria. Elle avait travailler quelque fois avec la jeune Cohen et elle l'appréciait. Elle était sympathique.

''Par contre, est-ce que cela peut attendre? J'aimerais au moins aller voir la victime, pour lui poser quelques questions?'' Sarah était très à cheval sur ses principes et ses devoirs de policière. C'était fondamentale qu'elle devait avoir fait tout ce qu'elle avait à faire avant d'aller se piquer un brin de jasette avec la médecin.
.
AVENGEDINCHAINS

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Féminin Sexualité : hétéro je pense
DC/TC : Hh
Crédits : Bb

MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Mer 21 Déc 2016 - 13:08

Quand les mots ne jusfitien plus les geste × ft. Emma & Sarah

Vers 5h00, on nous avais une patient dans un état criss elle avais du perdu beaucoup. Mes collègues et MOI avons décidé de la montée au bloc vue sont état. Je suis les médecins pour faire opération. Même 6nmois de grossesse je travaille encore et je fesais même des doubles. Je prépare pour l'opération que je fesais un collègue de travaille. Tout c'était bien passé je dois que j'étais plus rassuré. Par contre on devais la garde du moins pour la nuit. Je ne voulais pas qu'il est problème suite opération. On sais jamais ce qui peu ce passer. On descend dans une chambre à l'urenge et installé dans une chambre . Une infirmière fini de l'intaslle de tout lui explique doucement. La jeune femme venais de se réveil. Donc lui dire ce qu'on savais. Je me rendais dans la salle d'attente pour trouve une policière qui attendais des nouvelles de sa patiente. Je m'assis côté d'elle. Je souffle un peu et me caresse le ventre. Et oui ma fille me donnais de plus de coup de pieds et elle bougeais beaucoup.


Je lui demandais s'il pouvait m'aide suite la conversation de mon frère de quel jours. Je voulais faire une plainte sur se fou. Je vivais depuis ce jour chez mon frère. Il me reste plus chez lui et ma chambre commrnçais à prendre forme petit à petit. Je pris une bonne respiration. Je voulais juste savoir comment faire face à tout. Je souris et la regarde un moment. Je comprenais très bien ce qu'elle me disait face à son travaille. Je devais me confier à elle face cette situation et si elle jouais que c'étais trop personnelle. J'irais voir un collègue à elle.

Je comprend tout à fais. Je veux juste un conseil . [\b]

Je la regarda dans les yeux. Elle me demandais si cela pouvais attendre un peu. Je souris. C'est sûre elle devais avoir dès question à poser la victime. C'est alors que je pensais que nous aussi nous avions aucun une information sur son dossier. Je me leva et pris une autre bonne respiration.

[b] Bien sûre que cela peux attendre. Je comprend tout à fais. Je me demandais si vous connaissez moins son nom et prénom. C'est pour mettre dans le rapport médical.


Je me dirigea avec elle vers la chambre de la patiente. Je me caresse toujours le ventre sa me fesais plus du bien. Je regarde autour de mon collègue et ami. Je souris. Quelque seconde on arrive dans la chambre. Je m'avance doucement vers elle.

[b] Là sergents de police aimerais te pose qu'elle question. Bon je vous laisse s'il a quoi que ce sois Appelle nous.[\b]

Je me rendais en salle de repos. J'avais de me reposer un peu avant de continue de faire mon double. Surtout dans ma condition je devais faire attention et ne pas sur travaille. Donc je m'assis sur un de chaise quelque minute. Je texte mon frère. "Bon matin Eze je fais un double aujourd'hui. Je fini à 15h. Je vous aime. "Puis je remis mon iPhone dans mon sauro. Et je posa mes mains sur la table mis ma tête. C'est alors que je ferma les yeux. Je dormais pas tout à fais je me repose un peu.
       
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
. C. Emma Cohen;
 × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

AdministrateurAdministrateur

Age : 25
Sexualité : Hétéro
DC/TC : Antoine Lemay
Crédits : Bazzart et Tumblr

MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Mer 21 Déc 2016 - 13:25


Sarah & Emma

Quand les mots ne justifient pas les gestes


Sarah avait eu un appel ce matin pour se rendre sur une scène de crime. Un crime odieux qui se résumait à ceci : de la violence conjugale. Depuis quelques temps, Sarah cotoyait ce genre de prblème plus qu'elle n'aurait aimé. Disons qu'avec sa soeur qui ne veut pas entendre raison, elle se retrouvait bien malgré elle au centre de la tempête. La sergent-détective avait suivit l'ambulance jusqu'à l'hôpital. c'était comme ça qu'on fonctionnait au SPT. Il fallait au moins un officier. Comme il était assez tôt, Sarah ne voulait pas déranger d'autres officiers et le shift allait bientôt changer alors elle n'osa pas faire autrement. De toute façon, elle était déjà ici alors à quoi bon en appeler d'autre. Surtout qu'elle devait rentrer plus tard dans la journée au bureau. Sarah était du genre à adorer être sur le terrain. Elle ne voulait en aucun cas rester derrière son bureau. C'était son grand problème.

Bref, après avoir attendu pendant un bon moment, la docteur Cohen, qui était en charge des opérations ce matin là, revint parler à Sarah pour lui dire que la patiente était sortie du bloc et qu'elle se remettait tranquillement de sa chirurgie. Sarah leva les yeux au ciel, de façon à remercier le bon dieu. C'est alors que la médecin lui demanda si elle pouvait lui demander des conseils concernant quelque chose de plus personnelle. Sarah n'était pas du genre à s'embarquer dans les conversations trop privées. Elle ne voulait pas manquer d'éthique, surtout concernant la docteur Cohen puisqu'elles s'entendaient quand même bien. « Ça me fera plaisir de t'aider, Emma.» dit Sarah en souriant. Elle pouvait quand même écouter ce qu'elle avait à dire avant de s'imaginer que ça dépasserait sa limite de professionnalisme. La médecin Cohen s'adressa à Sarah: «  Bien sûre que cela peux attendre. Je comprend tout à fais. Je me demandais si vous connaissez moins son nom et prénom. C'est pour mettre dans le rapport médical.». La jeune polciière se leva et approuva de la tête. Elle n'aurait pas le choix de lui donner son nom pour des raisons évidente. Sarah savait que les médecins tenait un registre et comme il n'y avait pas de papier sur la scène de crime, les officiers ne savaient pas de qui il s'agissait. Sarah eu soudainement une pensée plutôt morbide. Et si c'était voulu qu'il n'y ait pas de papiers... du genre un meurtre suivi d'un suicide. C'était fort possible et ce ne serait pas le dernier. Sarah chassa cette idée et s'adressa à son tour à la médecin : « Ça me fera plaisir de te fournir son nom, dès que je le saurai!»

Le reste du trajet jusqu'à la chambre de la victime se fit en silence. Sarah ne voyait pas ce qu'il y aurait à rajouter. La belle polciière salua la médecin et s'adressa à la patiente, semi encore dans les vapes. Elle réussit à obtenir son nom : Marissa Carter. Elle était étudiante et avait 19 ans. Son copain était plus âgé: 32 ans. Elle n'en dit pas plus à Sarah. Dès que la sergent essaya de poser d'autres questions, la jeune femme se referma comme une huitre. Ensuite une fois, typique du genre de relation toxique qu'elle devait vivre. Sarah n'insista pas et lui dit qu'elle reviendrait plus tard.

Sarah se dirigea vers la salle des employés. Elle avait demandé à voir la médecin Cohen. Elle arriva dans l'entrebaillement de la porte et souria « Hey! J'ai réussi à obtenir les informations que tu m'as demandé. Elle s'appelle Marissa Carter et à 19 ans. Elle est étudiante.» C'est tout ce que j'ai réussi à obtenir. Elle s'est fermée comme une huitre. Je pense que je n'arriverai pas a obtenir autre chose d'elle aujourd'hui.»
.
AVENGEDINCHAINS

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Féminin Sexualité : hétéro je pense
DC/TC : Hh
Crédits : Bb

MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Jeu 22 Déc 2016 - 13:23

Quand les mots ne jusfitien plus les geste × ft. Emma & Sarah


Ce matin une patience était arrivée vers la fin de mon chiffre. J’avais décidé reste plus longtemps pour pouvoir me marche de cette patience. Il m’arrive quelque chose décide reste pour suivre patience. C’est sure que je devais penser à moi dans ma situation mais j’étais capable de faire un double. Sarah étais vraiment fine comment personne. Je savais très bien qu’elle ne pouvait pas m’aider. Elle me trouvait une personne digne de confiance en qui je pourrais me tourner. Je souris et continue de caresse mon ventre qui me donne plus de problème. Et oui il me donne beaucoup de coup cette enfant.  Je devais en parle avec quelqu’un dans la police je ne pouvais pas vraiment garder sa pour moi. Je souris quand il lui ferait plaisir de m’aide. Puis je lui avais demandé  nous donner son nom et prénom de la jeune. Car on ne savait rien sur elle il fallait faire un rapport médical de ton état et tout. Elle me dit qu’elle me donnerait je souris et lui dit :

Merci.

Ensuite on marche vers la chambre de la jeune femme en garde le silence. Je souris et salua mes collègue de travaille. J’entre dans la chambre de la jeune et lui dis que la police était. Puis j’étais sortie pour aller me répondre un peu dans la salle dans des employeurs avant de recommence mon chiffre. Et oui quand on fessait un double on pouvait moins 1heure  entre les deux chiffes a moins d’une grosse urenge mais on pouvait le prendre après. J’avais décidé de juste ferme mes yeux pour les reposer un peu. Mon corps ne ressentais pas la fatigue en ce moment et je ne comprends pas pourquoi. Un peu parce que je vivais trop de Stress à cause de ce qui passer avec Riley. Je ferme les yeux me repose quand j’entendis la voix de Sarah.  Elle me dit les informations manque au dossier de la jeune. Je souris et me leva pour aller la rejoindre.

Merci beaucoup si elle s’ouvrir à nous je vais te contacter.

Je pris un papier et je mis tous les informations dessus. Puis je partie voir l’infirmière au poste. Je lui dis ‘’ tu peux mettre les informations suivant dans le dossier 234 patience de la chambre 23.’’ Je lui tendis le papier et pris ma bouteille rose que j’avais laissé au poste. Je sortie du poste et me rendis vers Sarah

Si tu veux. On peut essaie d’aller lui parler tous les deux. Je pourrais essaie de lui dire que c’est pour son bien.

Je ne sais pas vraiment à quelqu’un point elle devait avoir ses informations. Mais je savais qu’elle devait avoir un plus de choses sur elle. On devait trouvais un moyen qu’elle ouvert plus à nous pour en savoir plus sur ce qui passer et si elle est danger. Je pris une gorgée ou entendis sa réponse. Où peut-être m’aime-t-elle la laisse seule et venir prendre un café avec moi. Je ne savais pas trop. Je bus encore gorgée en regarde la jeune dans sa chambre.

       
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
. C. Emma Cohen;
 × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

AdministrateurAdministrateur

Age : 25
Sexualité : Hétéro
DC/TC : Antoine Lemay
Crédits : Bazzart et Tumblr

MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Mer 4 Jan 2017 - 19:36


Sarah & Emma

Quand les mots ne justifient pas les gestes


La vie de Sarah avait bien changé depuis son adolescence. Déjà, quand ils avaient accueillis Beth, elle avait été chamboulée, mais là, C'était de pire en pire. Comment pouvait-on autant s'attacher à quelqu'un qui ne veut pas créer des liens et qui ne cherche qu'à se séparé et s'enliser dans les problèmes? Sarah ne comprendrait probablement jamais ce que c'était. Ses parents avaient fait d'elle quelqu'un de fort. Quelqu'un qui s'affirme et qui n'a pas peur d'aller aux devants et de frapper dans le tas comme on dit. Cela dit, ça ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas de moment de faiblesses comme en ce moment. Après avoir été parler avec la jeune femme qui venait d'être transporter en urgence, Sarah rejoint la médecin Cohen. Elles échangèrent un peu, mais rien de bien long ou bien compliqué. Disons que la jeune femme qui se trouvait devant elle ne semblait pas être au meilleur de sa forme. C'était comprenable vu son état avancé de grossesse. Sarah souria et haussa les épaules quand Emma lui proposa d'aller parler à la jeune femme. « Tu sais, les victimes de violence conjugale ne se voit pas forcément comme des victimes. Elles pensent souvent que c'est mérité et qu'elles ont courrus après le trouble.» Sarah s'arrêta et se mordilla la lèvre inférieur. Elle avait l'impression de parler de Beth. C'était comme ça qu'elle la percevait et c'était ce qu'elle laissait entrevoir depuis le début. Sarah continua « J'ai déjà vu un cas où la fille continuait de protéger son agresseur, même après avoir passé 3 semaines dans le coma. Ses filles ne comprennent pas tant qu'elles ne sont pas au pied du mur.» Sarah tourna la tête et baissa les yeux.

Ce genre de conversation la rendait plutôt mal à l'aise. Bien qu'elle savait que la jeune Cohen ne la jugerait pas et qu'elle ne poserait pas de question, elle préférait ne pas continuer sur le sujet. Sarah en avait assez eu dernièrement avec les histoires de sa soeur. Elle avait l'impression de nagé en plein délire. Cette gamine avait à peine l'âge de Beth quand elle avait commencé à être avec Jackson...et probablement qu'elle finirait morte avant l'âge que sa soeur avait de nos jours. C'était ce qu'il y avait de plus triste. Sarah souria tristement. « Ces cas m'affecte particulièrement...» Elle vit le regard que lui lançait Emma, comme si elle croyait qu'elle vivait ce genre de violence. Sarah leva les mains ^b]« Je ne vis pas ce genre de violence, mais je connais quelqu'un qui le vit et ça me rend anxieuse. J'veux dire... comment aider quelqu'un qui ne veux pas s'aider?» [/b] Sarah soupira et haussa les épaules. « Tu voulais me parler de quelque chose tout à l'heure? Veux-tu qu'on aille s'asseoir? Ça semblait te préoccuper?»
.
AVENGEDINCHAINS

_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Féminin Sexualité : hétéro je pense
DC/TC : Hh
Crédits : Bb

MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH Dim 22 Jan 2017 - 14:51

Quand les mots ne jusfitien plus les geste × ft. Emma & Sarah
J'étais maintenant dans la salle d'employer. J'avais le droit de me repose un peu avant de retourne travailler. Puis de plus en plus je travaille en ce moment. Je n'étais plus aussi facile que dans les début de ma grossesse. Ou je pouvais faire trop de choses. Maintenant je trouvais cela vraiment dure. Je ne vivais plus avec celui qui me fesais du mal. Mon corps etais couvert de blessure. Puis avec mon bébé allais arrive bientôt c'était mieux. J'étais allongé mais je m'assis quand Sarah arrive. Elle me dit que les victimes ne se voyais pas comment des victimes. Puis elle reste avec leurs homme. MOI j'avais compris que ce n'étais pas bien. Faut dire que je n'étais pas trop sur ce domaine. Je dois dire que etais juste une victime de tout ça. Je la regarde pendant un moment.

Oui je sais . Je ne suis pas très bonne dans le domaine. Mais toi tu as semble en savoir beaucoup. Je crois tu ne peux pas faire grand chose elle.


Sarah continue de parle de se qu'il connaissait sur le sujet. Je trouvais cela vraiment triste. J'avais voulu être de médecin pour sauver des vies. Je me sentais pas toujours allais face tout ce que je voyais devant MOI. Je me carressa le ventre en prenant de bonne respiration. Une jeune femme dans le comas revient avec cette homme. Je dois dire que je ne comprenais pas ses gens. Et dire que sa aurais pue être MOI si je serais resté avec lui.

Bien tout simplement l'amour rend aveugle. C'est triste mais parfois on dois juste s'en rendre par nous mêmes


Je voyais qu'elle semblais pas bien face à sa. Je pouvais le voir dans son visage lorsqu' elle m'en parlais. Je me demandais si je devais lui parler ce que je voulais lui parler. Mais je devais lui demande conseil . Je pris une bonne respiration. Je lui demande juste conseil. Car MOI je voulais qu'il parte en prison loin de moi.

Oui je veux bien t'en parler. Oui on pourrait aller à mon bureau. Oui je pense à sa tout le temps.

Je me lève doucement et me dirigea avec dans un bureau que je partage mon collègue que j'aime beaucoup. J'entre dans le bureau puis j'entendis qu'elle entre à son tour et ferme la porte. Je m'assis sur une chaise. Je pris une bonne respiration.

Bien mon fiancé me fais du mal. Il fais depuis 7 mois maintenant. Puis j'ai réalisé au fils de ma grossesse que je l'aime plus. J'ai juste peur qu'il me trouve me face du mal. Je vis maintenant chez mon frère.

Je pris une bonne respiration. Et me caresse le ventre je n'aime pas parle de sa. Mais je devais trouver une solution pour ne plus avoir peur. Je pris une bonne respiration et la regarde dans les yeux. Je pouvais bien le voir qu'elle aime pas sa que je lui parlais en ce moment.

Je voulais savoir ce que je pouvais faire pour plus qu'il sois un danger pour MOI et que je puisse faire ce que je veux?

       
code by lizzou × gifs by tumblr
[/quote]

_________________
. C. Emma Cohen;
 × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH

Revenir en haut Aller en bas

Quand les mots ne justifient plus les gestes # EMMA & SARAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Problème de ... hmm, j'éditerais quand j'aurais trouvé mes mots ^^
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toronto City :: The City :: East End :: • Michael Garron Hospital-